Fiches ressources – La boite à outils (édition 2016)

En partenariat avec l’Académie supérieure de musique de Strasbourg, trois étudiants du master PGC ont organisé deux conférences dans le but d’accompagner les musiciens dans leur professionnalisation :

  • Le collectif
  • Les financements privés dans la musique

Ces fiches ressources retracent les notions abordées lors de ces conférences :

Le collectif

Les associations

La Scop

Le crowdfunding

Le mecenat

Le dossier de mecenat ou de partenariat

 

 

 

Le Musicien en quête d’autonomie – Académie supérieure de musique de Strasbourg

En partenariat avec l’Académie supérieure de musique de Strasbourg, des étudiants du master de Politique et Gestion de la Culture de Sciences Po Strasbourg organisent deux conférences dans le but d’accompagner les musiciens dans leur professionnalisation.

Pour ce faire, seront abordés :

– le lundi 18 janvier à 18h30 : la notion de collectif ; – le lundi 25 janvier à 18h30 : les financements privés dans la musique

Nous serons ravis de répondre à vos questions et de réagir à vos remarques tout au long de la conférence !

Affiche Sciences Po

L’enfance, la représentation du monde et le processus de création – TJP

12523055_1702396446670291_6777918971011543643_n   L’enfance, la représentation du monde et le processus de création; rencontre proposée par les étudiantes du master Politique et Gestion de la Culture de l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg et par le TJP – CDN d’Alsace. Avec la participation de Joris Mathieu, Théâtre Nouvelle Génération – CDN de Lyon ; Eve Ledig, Le Fil rouge Théâtre ; Alice Laloy, Cie S’appelle reviens. Fédérant artistes et professionnels, ce rendez-vous viendra nourrir une réflexion commune : comment l’enfant se représente-t-il le monde ? Comment investit-il l’expérience de l’art ? Comment l’artiste convoque-t-il l’enfance dans son propre processus créatif ? Les intervenants viendront témoigner de leurs points de vue et de leurs expériences pour donner matière à un temps d’échange collectif, ouvert à tous! Des collations gourmandes viendront ponctuer cette matinée, permettant à tous de se rencontrer autour de quelques gourmandises, pour poursuivre la discussion… Artistes, étudiants, spécialistes ou non de la question, nous vous attendons le samedi 23 janvier à 11h au TJP, 7 rue des Balayeurs. ENTREE LIBRE Programme TJP Janvier-Février http://issuu.com/tjp-strasbourg/docs/tjp_bimestriel_jan_fe__v16_bd page 5/9

Les approches localisées des publics de la culture

journee d'etudes

Vendredi 22 janvier 2016 10h-18h

Pôle Européen de Gestion et d’Économie – Amphi 8 61 Avenue de la Forêt Noire, 67000 Strasbourg Entrée libre

Sébastien Michon, Jérémy Sinigaglia et Pierre-Edouard Weill, SAGE (CNRS UMR 7363), Université de Strasbourg

Si les publics de la culture ont fait l’objet de grandes enquêtes statistiques nationales en France et à l’étranger, ces études abordent peu les dimensions locales et spatialisées des pratiques culturelles. La conférence organisée avec le Laboratoire SAGE, a pour objectif de présenter les variations territoriales de l’articulation de l’offre et des pratiques culturelles locales. L’adoption d’une approche localisée des publics de la culture vise à contribuer au renouvellement de l’analyse de leurs transformations contemporaines, tout en alimentant des questionnements théoriques plus larges sur les « effets de lieu » (Bourdieu, 1993).   PROGRAMME 10h : Accueil et ouverture par Gabriel Eckert (directeur de l’IEP de Strasbourg) et l’association Apogée (Master 2 « Politique et gestion de la culture »)   10h30 : Introduction générale par Sébastien Michon, Jérémy Sinigaglia et Pierre-Édouard Weill (SAGE, Strasbourg)   11h-12h30 : La construction institutionnelle des publics locaux Discutant : Thierry Ramadier (SAGE, Strasbourg)

  • Virginie Anquetin et Marine de Lassalle (SAGE, Strasbourg), Le travail de production des publics dans des territoires ruraux ou péri-urbains
  • Léo Soulliès (2L2S, Metz), L’animateur de ciné-club dans la France d’après-guerre : de l’éducateur au cinéphile
  • Myrtille Picaud (CESSP, Paris 1), Sortir aux Champs Élysées ou à Bastille ? Ancrage territorial et positionnement des salles de musique à Paris

14h-15h45 : Situer les pratiques culturelles Discutante : Gisèle Sapiro (CESSP, EHESS) (sous réserve)

  • Manouk Borzakian (CHOROS, Lausanne), Situer les pratiques ludiques dans l’espace géographique, situer la géographie dans des sciences sociales
  • Sébastien Michon et Pierre-Édouard Weill (SAGE, Strasbourg), La culture en contextes. Les conditions sociales d’appropriation d’une offre locale de spectacles par les étudiants
  • Jérémy Sinigaglia (SAGE, Strasbourg), Effets de lieu et formes d’appropriation de l’offre culturelle. La sortie au spectacle dans les petites communes d’Alsace

16h-17h45 : Des publics localisés Discutante : Vincent Dubois (SAGE, Strasbourg)

  • Stéphane Dorin (Gresco, Limoges), Ce que le territoire fait à l’origine et à la composition sociales des publics
  • Victor Lepaux et Juan Torreiro (SAGE, Strasbourg), « On est venu parce c’était gratuit » : investissements et usages locaux d’un dispositif de démocratisation culturelle dans les musées
  • Wenceslas Lizé (Gresco, Poitiers), Ancrage local des publics, effet de territoire et effet d’offre : le cas des publics du jazz en Bourgogne

18h : Conclusions par Jean-Louis Fabiani (EHESS)

Quels outils de coopération pour le secteur culturel ?

rencontre pro Mercredi 20 janvier 2016 14h-18h

Club de la Presse – Salle de Conférence 10 Place Kléber – 67000 Strasbourg Entrée libre

  Intervenants Stéphane Bossuet :  Gérant et directeur de la coopérative d’activité et d’emplois Artenréel Frédéric Simon  : Directeur du Maillon, fondateur du groupement d’employeur Geodes Philippe Naulot : Administrateur général de l’EPCC la Maison de la Culture d’Amiens Clément Falce : Ancien élève de PGC et auteur d’un mémoire sur la description et l’analyse du concept de coopération culturelle.

Modération Luc Jambois… Conseiller en gestion dans le secteur culturel …et les étudiants du master PGC

  Les modèles économiques basés sur la coopération et la mutualisation connaissent un développement nouveau. Cependant, les différents outils existants sont peu utilisés dans le secteur culturel. Les systèmes coopératifs, notamment dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, semblent pourtant être adaptés à ce domaine dont les activités sont saisonnières et fluctuantes, dans un contexte économique tendu. Privilégiant souvent l’expérimentation, la médiation et la participation, les structures de coopération suivent un modèle qui tente de s’éloigner des logiques marchandes des industries culturelles. Pour autant, le principe de profit n’en est pas banni puisqu’il s’agit de créer des entreprises viables. Les différents modèles coopératifs représentent-ils un avenir pour la culture et pourquoi ? Comment fonctionnent ces différentes structures ? Quels en sont leurs limites ou leurs points forts ? C’est pour tenter de répondre à ces questions que des professionnels de structures coopératives ou mutualisées seront présents, témoignant de leur(s) expérience(s), discutant des différents outils et de leurs évolutions possibles.